Et Pat Riley inventa The Decision : par Carlosss

 Par Carlosss

09lebronch_7-blogSpan

 

C’est probablement une des plus lamentables opérations de communication de l’histoire de la NBA.

Peut-être la plus mal perçue par le public depuis quelques décennies tant l’image de Lebron James en prit un coup incroyable, alors que jusqu’ici il avait une belle cote auprès des fans.

On sait que Stern a tout fait pour calmer le jeu à l’époque, mais rien n’y fit, la NBA devait subir de plein fouet, un nouveau scandale.

On pourrait le comparer avec celui de Ron Artest, qui en 2004, se jeta dans les tribunes ( à Auburn Hill)  sur l’homme qu’il avait reconnu comme étant celui qui lui avait grillé une priorité à la Barbade 3 ans plus tôt. Artest n’avait pas non plus arrangé la chose dans la conférence de presse qui suivit le pugilat:

-Oui je suis soupe au lait et je vous emmerde, cria-t-il aux journalistes, ce type a eu ce qu’il méritait, quand on ne respecte pas les stops, on laisse les petites roues à son vélo…

Nigloland, graphiste et Desperate Housewives..

09lebronch_7-blogSpan

On a longtemps mis sur le dos de Lebron James, le fiasco de cette affaire. Les retentissements allèrent jusque chez le pape au Vatican qui appela à un appel au calme. Mais voilà qu’aujourd’hui, nous apprenons qu’en réalité, il était complètement opposé à tout ce cirque et que ça lui avait été imposé par Pat Riley.
Petit retour en arrière de Chris Bosh:
Nous sommes fin mai 2010 et j’apprends par Wade, qu’il faut absolument que je trouve des photos de vacances de Lebron, lui & moi.. Le problème, c’est que je ne connais pas du tout Lebron et qu’hormis mon anniversaire que nous avions fêté à Nigloland en Belgique, je ne l’avais jamais vu hors des parquets. Nous venions de donner notre accord à Riley pour signer à Miami, mais jamais il n’avait été question de tout ce cirque.

En fait, l’histoire d’amitié entre les 3 joueurs est une invention de Riley nous expliquera l’ex-grande tige de Toronto
Il tenait vraiment à ce que l’on fasse croire que nous étions potes et que nous voulions nous rassembler, poursuit Bosh, il fallait que cela soit crédible. Donc, nous avons trouvé un graphiste qui est parvenu à nous coller tous les 3 sur une série de clichés.
Puis, il va plus loin dans la confidence :
Ensuite, Pat fit écrire des textes à chacun que nous devions apprendre par cœur pour la presse. Ces pages étaient écrites par les dialoguistes de « Desperate Housewives » .
Si Bosh se confie aujourd’hui, c’est que l’histoire est allée très loin :
Dans le scénario de Riley, il fallait que nous ayons la même vie, les mêmes passions, les mêmes besoins. C’est comme cela qu’on me créa une famille avec des enfants. Imaginez le choc pour moi alors que j’avais fait une vasectomie en 2002.
Mais vu les moyens mis en œuvre par le parrain, personne n’eut l’idée de se plaindre et moins encore quand il décida qu’une émission de tv serait nécessaire pour faire durer le suspense.

De Niro, pleurs et Lionel Jospin..

Lebron James était totalement opposé à cela, il voulait l’annoncer au cours d’un grand barbecue chez lui ou il avait prévu d’inviter 20.000 personnes, dont une grande partie des fans de Cleveland.
Il ne voulait faire de peine à personne et surtout pas aux supporters. Mais quand il a vu leurs réactions, il n’a pas pu s’empêcher de lâcher cette phrase.
« C’est dur d’être aimé par des cons…« 
Au moment de l’émission de tv, Lebron & Riley ont eu un accrochage, le joueur voulant entamer directement l’interview avec la nouvelle destination qu’il allait prendre. Le patron du Heat désirant faire durer le suspense. James estimant en avoir déjà beaucoup fait, menaça de s’en aller et seulement poster quelques mots sur sa page Facebook:
Il était vraiment très énervé, continua Bosh, quand je suis entré dans sa loge, il était devant sa glace et hurlait  » You talkin‘ to me? , You talkin‘ to me?, You talkin‘ to me?  » C’était très effrayant. Je lui ai proposé un café et il m’a demandé qui j’étais.. je le comprends, nous n’étions des meilleurs amis de 10 ans que depuis quelques jours. Quand Riley est entré à son tour, Lebron a pris sur lui et n’a rien dit.
Puis, tout s’est arrangé et James fit son émission. Le lendemain, il s’est directement envolé pour l’ile de Ré avec sa femme et ses fils. Là-bas, il est allé se reposer chez son ami et conseiller en communication, Lionel Jospin. C’est lui qui avait écrit l’intégralité du speech qu’il avait lu lors de l’émission.
En fait, Riley a changé quelques mots ici et là, nous expliqua Bosh. Au départ, il ne devait pas dire « j’amène mes talents à South beach  » mais « Je tire les conséquences de mon échec avec les Cavs et me retire définitivement de la vie sportive de l’Ohio » . Riley n’a pas aimé et a viré ce passage…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s