24 heures avec les Nets par Kenny Anderson (1/2)

Cher(e)s ami(e)s, bien le bonsoir,

 

J’ai senti votre inquiétude au travers de ma trop longue absence au sein de la 31ème mais rassurez-vous, c’est parce que Bibi était en voyage pour les affaires et pour vous raconter une bien belle histoire.

Après je vais pas vous mentir, depuis l’ouverture du blog, on court après le cachet et les invitations de nos fans pour tenter de nourrir nos familles, payer nos factures et les réparations de notre véhicule de fonction, la célèbre Punto de Carlosss. Alors vous me direz ça fait un peu Latrell Sprewell cette attitude mais comme l’appât du pingre justifie les oursins, je vous avouerai que la morale je m’en tartine méchamment la raie.

Bref, tout ça pour vous dire que j’ai du m’absenter suite à l’invitation d’un illustre personnage du monde NBA, le sulfureux et inénarrable Mikhail Prokhorov. L’irrévérencieux propriétaire des Brooklyn Nets et de la quasi-totalité du gaz Russe, revendu à prix d’or à la communauté Européenne.

Suite à la lecture des 3 premiers volets de mon glossaire du fan NBA, par lequel il m’avoua avoir été un peu circonspect, il me contacta via pigeon voyageur (chacun ses méthodes) pour me proposer de passer une journée avec ses employés et de me rendre compte par moi-même que la gestion d’une franchise NBA, qui ne compte pas sa Luxury Tax, n’est pas différente d’une PME du Loir et Cher spécialisée dans les plats cuisinés au bœuf de cheval.

 

Me voilà donc sur le départ le 27 mars au matin destination NY City, vol réservé sur American Airlines (billets plus abordables depuis le 11 septembre 2001, ça valait bien deux tours) au départ de l’aéroport de Brussels-Manneke.

Après une petite attente en raison d’un nombre incalculable de touchers rectaux sur les personnes d’obédience Arabisante, nous voilà tant bien que mal dans la carlingue en route pour Big Apple. A mes côtés ; 3 flashs de Vodka achetés au Duty Free, un Toblerone taille god ceinture et la dernière édition du calendrier Penthouse.

Beers don't lie!!!!

Beers don’t lie!!!!

Le vol se passa sans encombre, ni bombe. Bon il y aurait effectivement à redire sur le choix des films et à ce titre, vous conviendrez aisément que de supporter Titanic, Point Break et Avatar sur 9 heures de trajet, peut facilement susciter des vocations dans le terrorisme. Bref passons…

Après ce doux calvaire supporté grâce aux 4 grammes d’alcool que j’avais dans le cornet (pas bien frais), me voilà arrivé Aéroport JFK chez l’ami Ronald en terre promise sur un son de Kat de Luna « Oh y éh !!!! ».

Le passage à la douane se déroula sans encombre. Pas pour tout le monde ça va sans dire, puisqu’une fois de plus il semble compliqué de vouloir entrer sur le sol Américain tout en priant en direction des puits de pétrole de La Mecque (à ne pas confondre avec le MSG), une histoire de système métrique certainement, allez savoir.

"Et la barbe monsieur, elle va s'enlever toute seule?"

« Et la barbe monsieur, elle va s’enlever toute seule? »

A la sortie de l’aéroport, je suis attendu par un énorme Merco-Benz limousine époque Perestroïka. Une jeune demoiselle aguicheuse et au regard profond attendait patiemment avec une pancarte: « Love Kenny » (toujours ce Kevin). Elle me propose délicieusement de m’installer sur le siège arrière et plus si affinités. Enfin surtout les miennes…

Tchin Tchin du gros coquinou, mais il est fou!!!

Tchin Tchin du gros coquinou, mais il est fou!!!

Après quelques embouteillages et descentes de braguettes, se présente devant moi le fabuleux complexe du Barclays Center. A ma grande surprise, je suis attendu en grandes pompes par le responsable des visites guidées, le sympathique Jason Collins. Oui, on parle bien de la grande poutrelle de Californie qui m’expliqua après un détour par la chaufferie, devoir jouer les guides de luxe pour rentabiliser son niveau jeu et les crises de panique dont est victime Kevin Garnett depuis son coming-out.

Après les recommandations d’usage et 3 feuilletés à la saucisse, il me propose d’assister à l’entrainement matinal sur les bords du terrain, puis de suivre les joueurs tout au long de la journée et d’observer tout ce petit monde dans la préparation du match du soir face aux Cleveland Cavaliers. On me demandera juste de ne pas trop importuner les joueurs et le staff mais en contrepartie je suis libre d’observer ce que je veux et de retranscrire ce que je veux, dans le style que je veux.

Récit à la minute.

 

– 9h : Jason Kidd est à la bourre, il vient une nouvelle fois de planter sa bagnole. Andray Blatche lâche une caisse pour détendre l’atmosphère, la jambe de bois de Shaun Livingston craque sous la puissance du vent.

 

– 9h27 : Jason Kidd installe les plots pour la séance, Brook Lopez rentre en scène avec son gilet fluorescent.

 

– 9h48 : Paul Pierce arrive à l’entrainement en fauteuil roulant.

 

– 10h04 : Début de la séance de tirs, tout le monde s’installe sur le banc et regarde Joe Johnson.

 

– 10h08 : Deron Williams appelle le coiffeur, il demande qu’on dégage ses oreilles pour améliorer sa vision de jeu, il passe la balle à Teletovic qui l’attendait depuis novembre.

C'est qui qui va pécho ce soir???!!!!! C'est you Gataga!

C’est qui qui va pécho ce soir???!!!!!
C’est you Gataga!

 

– 10h11 : Il reste 5 secondes avant la fin de la séance de shoots, Joe Johnson prend le dernier tir et marque. Ses co-équipiers se lèvent du banc et se jettent sur le héros de la matinée. Kevin Garnett ignore une fois de plus un shooteur.

 

– 10h44 : Brook Lopez termine sa formation sur les équipements routiers, il retire son gilet, fracture du poignet.

 

– 11h08 : Début des oppositions, Marcus Thornton s’essaie en défense sur Joe Johnson, allégorie d’un Blitzkrieg.

 

– 11h22 : Kirilenko pour Pierce, Pierce pour Anderson, Anderson pour Plumlee, Kidd renverse son coca. Adam Silver qui passait par là colle une amende.

 

– 11h30 : La police annonce que l’entrainement est terminé, Jason Kidd repart avec les menottes. De son côté Jason Collins ouvre la voie des vestiaires.

 

– 11h47 : Kevin Garnett sort du vestiaire en hurlant, la serviette de Collins serait tombée sur ses chevilles.

 

– 12h11 : Les joueurs arrivent à la cantine. Mason Plumlee hésite entre purée Vichy et Quinoa lentilles. Il claque un tomar par frustration.

 

– 12h13 : Jason Collins tente un rapprochement avec Kevin Garnett en posant son plateau sur sa table, celui-ci demandera  son transfert aux Sixers en s’écriant « Bifle don’t lie !!!!! ».

 

– 12h18 : Shaun Livingston termine son livre et sa tomate farcie, monte sur la table, court et s’écrit « I’m a Goeland ! ».

"Envole moi. Envole moi. Envvoooole moiiiiii!!!!!"

« Envole moi. Envole moi. Envvoooole moiiiiii!!!!! »

 

– 12h48 : Jason Kidd précise qu’il doit s’absenter pour l’après-midi, il a pris RDV pour s’acheter une voiture sans permis.

 

– 13h12 : Alan Anderson et Marcus Thornton commencent une bataille de pouces, Andray Blatche lâche une deuxième caisse. Adam Silver qui finissait son flan par là, porte plainte.

 

– 15h44 : Jason Kidd revient de son rendez vous, à pieds. La voiture ayant mal supporté la sortie de la concession sur le seul arbre à 4 kms à la ronde.

 

– 17h01 : Début du « Shoot Around », Thornton tente de battre le record de Kevin Martin.

 

– 17h07 : Le record est explosé.

 

– 18h22 : Jason Collins quitte son survêtement, Kevin Garnett passe un coup de fil à Tim Hardaway.

 

– 19h00 : Anthony Benett commence son échauffement. 1 tour de terrain, 1 Bucket pimenté, 4 frites et 2 litres de Pepsi. Kwame Brown se félicite de sa carrière sur Twitter et semble heureux de passer le flambeau.

 

– 19h27 : Deron Williams salue Kyrie Irving et le félicite pour sa défense. Irving répondra qu’il ne comprend pas le Mormon.

 

– 19h41 : Paul Pierce laisse tomber son déambulateur et stoppe sa dyalise puis rentre deux 3 points pour la forme. Vague de suicides à L.A

 

– 20h15 : Kevin Garnett se tape la poitrine, Jason Collins lui tend un tube de Kamol et lui fait un coeur. Garnett cède…

C'est pas si mauvais finalement...

C’est pas si mauvais finalement…

 

– 20h22 : Andray Blatche dynamite le banc, fin de carrière pour Brook Lopez. Adam Silver appelle le Pentagone et demande une offensive nucléaire.

 

– 20h30 : Les Cavs remportent l’entre deux. Benett passe commande sur Taco_bell.com

Huuummmmm un donuts!!!!

Huuummmmm un donuts!!!!

 

To Be continued…

 

Kenny Anderson

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s