Que sont-ils devenus? Squatch, la mascotte des Sonics

 

squatch_sonics

À condition de suivre l’actualité de la NBA, vous aurez sans doute déjà eu vent des histoires d’ectoplasmes de l’hôtel Skirvin d’Oklahoma City, récemment cité pour avoir fait chuter le trouillomètre du consultant d’ESPN Bill Simmons et d’un « staff member » du Jazz en-dessous de zéro. Le premier jurant avoir entendu un bébé pleurer dans sa chambre d’hôtel à 4h30 du matin, le second prétendant, plus succinctement et anonymement, y avoir fait une « rencontre paranormale ».

Le gars aurait pu développer, je sais pas vous, mais moi quand je lis « rencontre paranormale » je ressens comme un besoin de détails. C’est un peu court, le porteur d’eau. Le genre teaser mais sans plan nichons. C’était quoi? Un lapin géant annonçant la fin du monde? Une gamine japonaise aux cheveux gras? Un nain tout de rouge sapé qui parle à l’envers? Lloyd le barman? LeBordelais?

D’après Bill Simmons, donc, c’était un bébé, rapport à une larbine qui se serait jetée du 10è étage avec son nourrisson entre les bras, parce que le proprio de l’hôtel WB Skirvin ne voulait pas reconnaître le gamin.

Mon cul. Encore une vieille histoire de grand-mère pour marteler la bonne morale judéo-chrétienne dans les esprits, comme quoi c’est mal de mettre en cloque la bonniche. Si chaque soubrette ayant mis fin à ses jours après avoir eu un polichinelle dans le tiroir revenait en poltergeist, le moindre Ibis de province serait un inédit de Stephen King.

Coupons court à ces sornettes. Ce n’était pas du bébé, ce n’était pas du chat de gouttière en chaleur, c’était du Sasquatch. Tout ça se ressemble, mais un seul de ces bruits peut s’expliquer de manière rationnelle.

Le Sasquatch, ou Bigfoot, est une créature poilue humanoïde de grande taille, cousin forestier mangeur de castors du yéti himalayen. Pour vous faire une idée, pensez aux wookies de George Lucas.

Après plusieurs siècles passés à foutre la pétoche aux cueilleurs de muguet peaux-rouges et à troller les trappeurs canucks, le Sasquatch apparaît un beau matin de 1993 devant un guichet de la Key Arena. Assez culbuté de renardes et d’oies sauvages, l’horloge biologique tournait: il était temps de penser à s’assurer une descendance. Le Sasquatch était fatigué d’être pris pour un racontar folklorique de vieille squaw. Bigfoot, en un mot comme en cent, avait le feu aux glaouis.

« Viens comme tu es » l’invitaient les radios des chasseurs de l’Etat de Washington (Bigfoot ne se ferait pas prier. Kurt Cobain, plus tard, ne supporterait pas de prendre connaissance de la véritable généalogie de Frances Bean).

 

ce- 133a

« – J’avais potassé mon dossier, nous confie Squatch en sirotant son moka latte. Il y avait une place à prendre. Les Sonics étaient sans mascotte depuis 1985. La précédente, un wheedle, s’était évanouie dans la nature. Je me suis pointé avec un CV aux petits-oignons, j’ai fait un back-flip et l’affaire était dans le sac. »

Après 15 années de zouaveries qui le voient notamment sauter en roller par-dessus les voitures de Ray Allen et Robert Swift, « Squatch », devenu l’une des mascottes les plus populaires de la Grande Ligue, est jeté avec l’eau du bain des Sonics. La franchise de Seattle, rachetée en 2006 par Clay Bennett, est délocalisée à Oklahoma City et renommée Oklahoma City Thunder. Le nom, les couleurs, la symbolique des Supersonics restent acquis à la ville de Seattle. Le Thunder caste sa propre mascotte, Rumble le bison. ( » Rumble? Un connard. Et vous avez mon autorisation pour l’imprimer « ).

 » J’ai mal tourné, je l’avoue. J’étais perdu. Courtney voulait me faire payer pour le remplacement de ses prothèses mammaires, faute de quoi elle me collait le suicide de Kurt sur le dos. J’étais au chômage, je touchais plus un rond. J’avais plus de logement, je vivais sous les ponts. J’ai réactivé la filière de Grizz. »

Squatch étend ses grandes jambes poilues sur le canapé.

 » – Grizz, la mascotte des Vancouver Grizzlies. On était potes avant qu’il ne soit muté du côté de Memphis en 2001. On faisait les 400 coups le long de la frontière. Grizz était un sacré fils de pute dans sa jeunesse. Il avait ses entrées dans les Triades de Hongcouver. Il chapeautait un trafic de tendons. Il les faisait passer la frontière pour les livrer à Portland en toute illégalité. Ne me demandez pas d’où tout ça venait. Parfois il vaut mieux rester dans l’ignorance. Grizz s’est calmé depuis qu’il a vu la Vierge à Graceland. Il veut plus rien avoir à voir là-dedans. Il m’a quand même vendu ses contacts, ceci dit. »

 » – J’ai repris le business un certain temps. Je ne vous cache pas que les affaires ont été fastes. Oden, Roy. Je vous parle de remorques entières, toutes les deux ou trois semaines. Sans ça, Bon Dieu, je sais pas ce que j’aurais fait. J’en aurais été réduit à faire le wookie dans un Star War à la con…  »

« – J’ai bossé un peu dans une pizzéria, j’ai investi dans un business de parkings, pour la façade. Et puis un beau jour j’en ai eu marre. On a beau essayer de penser à autre chose, l’injustice continue de peser. Et puis ma petite affaire de contrebande devenait trop risquée. Courtney avait de nouveaux nibards. J’ai intenté un procès contre le Thunder. J’ai gagné. Ces salopards n’ont pas eu d’autre choix que de me dégotter un job. »

« – Je dois dire que c’est pas fatigant comme travail, puis j’ai l’expérience du truc. Trois-quatre fois par an, je dois terroriser un pauvre clampin à l’hôtel Skirvin. Rien de plus fastoche. Quand vous avez passé cinq-cent années de votre vie à jouer à cache-cache avec les cheyennes, c’est pas une chambre d’hôtel de 45m2 qui pose des difficultés de camouflage. Et puis il y a quelque chose avec le dialecte Sasquatch qui fait flipper les foies jaunes.  »

« – Y’a vraiment qu’avec les gars de Miami pendant les Finals 2012 que j’en ai chié. Les mecs ont tellement l’habitude d’avoir un Chris Bosh qui fait le cake dans leur dos en permanence qu’ils ont comme un sixième sens. Après, je dois dire que j’ai pas trop insisté non plus. Ça m’arrangeait pas de coller la pétoche aux gars du Heat. Je peux vous le dire: je hais le Thunder.  »

 

Propos recueillis par le DrStrangelove

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s