Rock en Terril!

Il est cliché souvent de dire qu’on ne choisit pas sa famille, cela étant, si en plus elle a le malheur de demeurer (ou de survivre, c’est au choix) dans le Nord/Pas-de-Calais, autant vous dire de suite que la providence n’a pas cherché un seul instant à se pencher sur votre berceau.

Cela étant rassurez-vous sur un point, personne non plus n’ira s’étendre sur le fait que votre mère est certainement votre sœur, que votre père pourrait bien être votre oncle, mort d’une cirrhose du foie après s’être ruiné le gosier à l’eau de Cologne Mont St Michel un soir de Mai 1998, et que vos frères et sœurs sont aussi nombreux qu’un remake des 101 Dalmatiens mise en scène par Russ Meyer.

Plus tard personne non plus pour se soucier de votre sort, alors que vous aurez fait une entrée fracassante dans la vie active aux espaces verts de Montigny-en-Ostrevent par le biais d’une aide pour adulte handicapé, que vous partirez certainement en vacances chaque été avec des bons de la CAF, direction la Côte d’Opale au volant d’une R21 Nevada tunnée avec votre promise, la charmante Priscilla, qui de son côté respirera un peu plus chaque année, l’élégance d’une Kim Kardashian made in Noeux-les-Mines sur la plage de Fort-Mahon, le tout en Topless version baleine échouée sur une magnifique serviette de bain à l’effigie de son idole, la délicieuse et inénarrable Véronique Genest, alias Julie « Madrange » Lescaut. Et concernant vos enfants…il se pourrait que vous ayez élevé la consanguinité au rang de Prix Nobel de science-naturelle. Bref, vous respirez la classe par tous les pores mon p’tit biquet.

Et vous là bas? Oui vous le hipster. Je vous vois rire de toutes vos dents parisiennes soignées par un riche Dentiste juif des Hauts-de-Seine mais sachez que  ces gens existent. Et ils vivent plus près de chez vous que vous ne l’imaginez…On a chaud aux miquettes là hein? Ca fait moins le malin!!!!!!

Soit, après lecture de cette introduction alambiquée tel un roman d’Emile Zola, vous vous demandez bien ce qui va suivre.

Bah pas grand chose, c’était juste pour le fun et surtout un prétexte pour placer une playlist du « fuego del dios! » de votre serviteur aux origines difficiles et au phrasé puant le charbon derrière un relent d’houblon premier prix.

Comme quoi on peut avoir une vie de merde, subsister sous un ciel gris mais avoir l’outrecuidance d’écouter de la bonne Zik.

Et comme on dit chez nous: « Ferme eud bouc’ bâtard, t’un nez i’ va ker eud’un!! »

 

Kenny « fricadelle » Anderson

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s